07 nov. ~ Péroké ~


l Péroké l Snake EP l

L'envie de soleil dans la région tourangelle est bien plus prégnante qu'il n'y paraît.

Aux Loire Valley Calypsos et autres Rhums Runners, il faut ajouter le coloré Péroké.

Là où les premiers privilégient la destination caribéenne et les seconds les vibrations tropicales, le duo electro semi-organique fait son pain avec un mélange essentiellement d'ethiojazz et d'afrobeat.

Ultra jeune, la formation est née, comme l'expliquait Fredéric Guillon au micro de Radio Béton, d'une envie de passer à autre chose et de se démarquer du cadre contraignant du groupe, des répétitions fastidieuses et d'un manque de liberté et de flexibilité.

Il suffit de connaître l'univers de dub hybride et massif dans lequel a évolué cet ex-Fumuj pendant plus de dix ans pour comprendre de quelle trame et de quels mélanges ce Péroké se chauffe.

On a essayé de créer une musique assez électronique (...) qui en fait se rapproche de la transe qu'on trouve dans l'afrobeat... En s'intéressant à l'afrobeat, on a écouté beaucoup d'éthiojazz... disaient par ailleurs les deux compères au micro de Radio Campus Tours en marge du festival Quartier Libre.

La culture des claviers de Sylvain Doud et celle du séquençage de Fred offrent une rencontre du monde ancien et du monde moderne qui les détache de la pure reproduction des deux courants majeurs qui les intéressent pour ce projet... Trop électro pour être afrobeat, pas assez jazz pour être éthio, les trois premiers titres qu'ils proposent au public invitent même l'esprit de la soul dans leur grand mafé musical, avec un clin d'oeil à Diana Ross s'il vous plaît.

Porté par une volonté de préserver à la fois la rigueur de l'enregistrement du côté studio et le côté organique du concert, ils ont fait appel à quelques invités pour rendre alimenter le séquenceur de Fred de sonorités organiques, voix, guitares, et surtout percus et batteries - assurées par le batteur de Grauss Boutique/Ez3kiel...

Car la rythmique est un peu le nerf de la guerre pour qui veut insuffler un peu de groove à ses morceaux. IL ne leur reste par!s plus qu'à libérer et délier les structures sur scène, laissant la place à l'énergie et l'envie déambulatoire liée à l'esprit techno.

L'autre rythme qu'ils veulent s'imposer est le rythme des formats courts, publiés régulièrement, il n'y a plus qu'à surveiller ce Péroké et écouter ce qu'il a à dire. Une chose est sûre, c'est qu'il ne semble pas destiné à se contenter d'imiter un langage mais plus à créer le sien.

À suivre donc.

#jaune #orange #Tours #autoproduction #afrobeat #Ethiojazz #Fumuj

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: