À propos

. L'idée d'un éphéméride de la scène française, sorte de calendrier de l'avent de la scène underground Made in France,

ne peut pas être autre chose que subjective.

. Cette sélection quotidienne, une année durant, est avant tout personnelle puisqu'il existe, bien heureusement,

plus de 365 disques de référence dans la discographie française, tous styles confondus... et que je n'ai certainement l'outre-cuidance d'estimer tout connaître et avoir des goûts universels.

. Le but de ce french-o-rama est donc plutôt d'attirer l'attention sur des disques qui ont marqué mon parcours d'insatiable fan de musique(s), né avec la radio FM et devenu programmateur de radio indépendante obstinément défricheuse. 

. Cette passion tenace pour la scène hexagonale a grandi à mesure que ses acteurs devenaient (enfin) en mesure de rivaliser avec leurs influences, le plus souvent anglo-saxonnes.

. Il fut une époque où nombre d'aspirants artistes chantaient en anglais comme des vaches espagnoles quand d'autres imaginaient avoir pondu des oeuvres de révérence à leurs idoles dont l'exécution péniblement scolaire ne leur laissait

que peu d'espoir de franchir quelques frontières ne serait-ce que régionales. En parallèle, le savoir de la prise de son,

de l'enregistrement et du mixage, pour ne pas dire de la réalisation, a longtemps échappé à nos artistes du cru.

. Le temps, et peut-être un peu Schengen, ont depuis permis de percer peu à peu cet abcès

. Bienvenue dans ce tour de France d'oeuvres actuelles d'artistes accomplis ou en quête d'un public, comme d'artistes morts, le plus souvent de n'avoir pas rencontré leur public.

. En filigrane, trois évidences trop souvent négligées par les personnes sensées servir de prescripteurs :

 

 ... Non, 'les gens' n'existent pas, pas plus qu'ils ne seraient suffisamment rétrogrades ou étroits d'esprit pour ne pas comprendre ou aimer autre chose que la musique prédigerée.

 

 ... Non, le 'Grand Public' n'a pas envie d'entendre quoi que ce soit et ne peut certainement pas découvrir quoi que ce soit de nouveau si personne ne lui donne l'occasion d'écouter. Vive les prescripteurs, honte aux simples suiveurs.

 

 ... Tout le monde peut aimer tout style musical, à sa façon, dès lors que les précautions d'introduction permettent à une oreille nouvelle de s'initier, s'accoutumer et comprendre l'essence de chaque univers sonore. La découverte de la musique est un voyage dans lequel chaque étape a son importance et rapproche de la suivante.

.  365 jours, 365 disques donc, étiquettés, classés, identifiés par des couleurs, plutôt que les habituelles cases dans lesquelles on s'amuse trop souvent à ranger les artistes... pour au final proposer une playlist par humeur... les couleurs parlant d'elles-mêmes... rouge saignant, bleu atmosphérique et éthéré, vert champêtre, marron vintage, ... 

Merci à Alexander Schelldorf, rencontré sur la toile qui avait en 2013 fait One Record per Day.

... et sans rien promettre bien entendu, abonnez-vous et n'hésitez à faire des suggestions de noms de groupes.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

Questions. Suggestions. Contact

Vos informations ont bien été envoyées !