15 avr. ~ Ondubground ~


l Ondubground l Addvice l

In Dub We Trust. OnDubGround aussi !!!

Le reggae et le dub dans les musiques actuelles ne sont pas les rude boy mais plutôt les vilains canards... La France a beau avoir développé dans les années 90's, une scène proto-dub, respectable et respectueuse de ses racines, mais moderne et transformée, voire évolutionniste, il reste néanmoins une sorte de réticence, plus que latente, à accepter pour ce qu'il est un genre de musique à qui nombre de personnes doivent énormément.

Et c'est peu dire.

On aurait tôt fait de résumer un style, mine de rien populaire - lui- à ce que fut et représente encore le dub anglais, qui en soi n'existerait pas sans son grand frère jamaïcain, bien sûr.

Pour ce qui est du dub français, malgré la mise en vitrine par un grand hebdomadaire national, le genre reste l'apanage d'abeilles en voie de disparition et c'est bien dommage, mésestimé, presque considéré de fait comme un sous-genre...

Ne soyons pas idiots !!! Pas comme ces gens qui n'accordaient que peu de crédit, par exemple à Horace Andy, que les studios n'ont longtemps employé que comme choriste en lieu et place de backing vocals féminins à cause de son timbre de voix... Quelle erreur !!! C'est tout du moins - attention faute journalistique à l'horizon, car je n'ai jamais pris la peine de vérifier - l'information telle qu'elle m'est parvenue un beau jour par le biais de l'un de mes mentors radiophoniques stéphanois habitués de la mise en onde dub de South Park et que j'ai donc pris pour argent comptant.

Bref, ne soyons pas idiots.

Sans reggae, pas de dub, pas de rock steady, pas de jungle, ni drum'n'bass, ni dub poetry à la Linton Kwesy Johnson, ni de rub-a-dub, ni punk à la The Clash, pas de slam (?), pas de Massive Attack, pour reconnaître le talent de Horace Andy, ... et en France, pas d'album en Jamaïque de Serge Gainsbourg, de Zenzile, High Tone, Lab°, Ez3kiel, Treponem Pal, ...

Une fois cochée la case vieux-con, il est évident que la relève de la scène 90's made in France est bel et bien vivante et apporte son supplément d'âme.

Il y a certes Hammerbass, dans la cité forezienne, mais aussi ODG, le e-label tourangeau.

Respecter et renouveler le genre, c'est ce que contribuent à faire les frangins Simon et Paul Lafourcade, aka Olo et Art-X, depuis le lancement de leur marmite-a-dub Original Dub Gathering en 2005.

Addvice est le 3e volet d'un voyage en suspension dans les méandres du dub, avec passage de micros, chambres d'échos et expériences OGM* du meilleur accabit... d'un Badside, plus trap que son successeur ne l'affiche Dub Trap, mais moins ethno-dub que ce troisième épisode, et pourtant le travail est là, la progression et la diversité du style sont à la hauteur de ce que l'on attend de ce type de musique : un moment en apesanteur, un voyage immobile, une vidange cérébrale dont on ressort avec le sourire et une ouverture d'esprit qui voit ici entrer en jeu des touches de bleep music ludiques autant que jouissives.

En trois volets, Ondubground a invité pas moins que les - aujourd'hui réputés et identifiés - Chill Bump et Biga Ranx, mais aussi la séduisante Nastasia Aisatsan Paccagnini... et sur ce dernier volet Panda Dub - auteur d'un très bon dub de Faluja de Molecule - et il y a fort à parier que ça ne s'arrêtera pas là. On l'espère.

*OGM, organisme glouton musical

#orange #jaune #Tours #StEtienne #Jamaïque #Angleterre

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: