09 déc. ~ Tample ~


l Tample l Summer Light l

En plein coeur de l'hiver, un quatuor vient faire la promesse d'un été chaud et tempéré à la douce lumière d'un mélange de pop sucrée à guitare teintée d'electro.

Le très addictif Summer Light qui ouvrait l'EP River, sorti en 2015, se retrouve logiquement sur l'album qui en prend le titre. À l'aise dans les ambiances planantes et vertigineuses, Tample propose la bande son nostalgique d'un bord de mer sur fond de soleil couchant.

Même quand le tempo métronomyque se dédouble et feint d'en accélérer les battements de coeurs, les titres semblent rester en suspension... il n'y a qu'à écouter Keep the Distance, Summer Light, ...

Le chanteur Samuel Rosas, qui évoquait Django Django et Flume dans les colonnes du blog letype.fr, résume au mieux la légèreté et la plénitude en mode grands espaces qui se dégage d'un disque qui s'inscrit dans la prolongation du précédent EP. Une continuité qui a pris deux années.

La musique à maturation lente des Bordelais continue en tout cas à prendre un peu plus de distance avec la Brit pop 2000 jouée à l'époque de Just On the Road. Depuis deux EPs et un disque, sous le nom de Tample, espacés de deux ans à chaque fois, dévoilent une musique à maturation lente.

Avec l'arrivée aux claviers de l'arrangeur et chef de choeur Christophe Briz et le coup de main au niveau de certains arrangements de Jonathan Ducasse de John and the Volta, notamment sur l'addictif Runaway, Tample arrondit les angles et peaufine l'univers d'un premier EP Release Control (2013) qui les faisait comparer à The Rapture ou à feu-leur compatriote Adam Kesher.

Avec un tourneur et un label pour les accompagner, gageons que le groupe, dont le patronyme pourrait passer pour un substrat compact de Tame Impala, va faire parler de lui de plus en plus. Time will tell, en attendant l'été s'annonce lumineux et chaleureux, tant mieux.

#blanc #Bordeaux #Yotanka #dreampop

Posts similaires

Voir tout
Similar Posts:
Recent Posts: