08 juil. ~ Thylacine ~


l Thylacine l Transsiberian l

Les premiers EP sous le nom de Thylacine étaient déjà, en quelque sorte, une fenêtre ouverte pour qui aime voyager, auditivement, et mentalement, sur fond d'electro immersive, habitée.

Pour son premier long format, en 2015, l'Angevin Willian Rezé a rêvé de pousser les curseurs plus loin, de dépasser son rapport à la composition et aux lieux qui voyaient sa musique naître.

Il en a rêvé, il l'a fait.

En 40 minutes, il restitue un voyage de deux semaines... sur les rails du réseau Transsibérien... de Moscou à Vladivostok, soit un trajet sur huit fuseaux horaires, onze, en se référant à son point de départ français...

L'image instantanée serait celle d'un musicien qui compose devant son ordinateur, le regard vissé sur le paysage qui défile... 9288 kilomètres de tadam tatoum, tadam tatoum... Sauf que non.

Armé d'un Zoom, d'une nécessaire bonnette, un ordinateur portable et les contrôleurs qui vont bien... William Rezé, accompagné de David Ctiborsky, sont sortis des sentiers battus, au gré des rencontres, avec, à l'étape d'Irkoutsk, un passage obligé par les rives du lac Baïkal...

L'idée était de laisser les morceaux prendre forme au rythme et au fil des traverses qui défilent avec les kilomètres. La restitution discographique, si elle n'est pas purement géographique, offre une expérience sonore profonde.

Les titres alignent les moments de vie que William exploite en respect complet de la rencontre qui en a initié la prise de son. De ces deux jeunes filles, Aïkhaï et Mandukhaï, jusqu'à cette chanteuse enregistrée en marge d'un arrêt à Kazan,... tout est mis en forme pour s'éloigner de l'electro classique et du kitsch de la sono mondiale, pour travailler en accompagnement de la source sonore, en mode beatmaker.... et démonter l'approche d'un son electro dance music passe-partout, surtout quand il est à ce point organique.

William Rezé réussit à envelopper ses sources d'inspiration, à accompagner les chants glanés sur la route, à les précéder, les mettre en valeur, ou les dépasser, et les intégrer... pour signer une carte postale, un instantané musical auquel il ne manque presque que l'odeur.

Transsiberian dépasse le simple principe de field recording, terme pompeux, masquant des pratiques remises au goût du jour mais imaginées et mises en musique par notamment quelques princes nationaux de la musique concrète... à commencer par les deux Pierre angulaires. Schaeffer et Henry*

Cet album de Thylacine renvoie quelque part aux sources sans rien enlever à la teneur du propos, capter l'instant, et le restituer sous une forme onirique qui l'élève au rang de souvenir.

Un bel album donc, original et rare, sans oublier par ailleurs, bien sûr, que Romain Delahaye, sous le pseudonyme Molecule, enregistrait et réalisait à peu près à la même époque un voyage au long cours similaire, au milieu des icebergs et du bris de la glace... pour un album sphériquement froid, intitulé 60°43' Nord**.

Un aveu ? La préparation de cette chronique, aidé par les images qu'il ne fallait pas manquer de ramener quand on fait un tel voyage***, ont produit un effet insoupçonné autant que réjouissant.

Marchant dans la rue, dans le métro à l'heure de pointe, traversant une gare, le casque vissé sur les oreilles, je redécouvrais les visages des gens, les émotions contenues, les sourires de discussions complices, les détails des masques de citadins endurcis, les ratures d'un rasage précipité, le rimel appliqué avec soin, la texture de peau idoines, de vêtements ayant enduré une journée de travail...

Un sentiment qui pouurrait n'avoir rien à voir avec le schmilblick, sauf que si, puisqu'il émane de ce disque une sensibilité et des sons à la mesure de l'intensité du voyage pour William lui-même, dont l'expression qui se lit sur son visage, au delà des mots et de la musique, lors de sa rencontre avec le chaman Valentin Hagdaev dans les grandes étendues désertiques aux abords du lac Baikal.

Un disque, un voyage, aux sources de l'inspiration, celles de la vie et du vécu, sans lesquels un artiste manquerait, pour ainsi dire, à son devoir de transmission et de vécu par procuration.

*liste bien entendu non exhaustive ** https://youtu.be/rhTppToJOEw *** https://www.youtube.com/playlist?list=PLKCvAZ6tL4A8S7plxftaE7_jUHEjmT4E9

#orange #Russie #Moscou #Vladivostok #Angers #Transsibérien #EDM

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: