13 mai ~ Lysistrata


l Lysistrata l Pale Blue Skin EP l

Efficaces, rentre-dedans, déglingués mais millimétrés... et, nouveau groupe de la jeune génération made in France qui donne aux plus vieux l'envie de mettre au clou leurs instruments et de laisser la place à la relève*... Ce descriptif pourrait correspondre aux effervescents P3C - déjà lassés de décliner leur identité en version longue -, mais le portrait s'applique en l'occurrence aussi au fulgurant trio de Saintes... nommé Lysistrata.

Les vieux briscards n'ont qu'à bien s'accrocher, parce qu'il n'y a plus un mais bien deux groupes rouleaux-compresseurs dont l'onde de propagation fait naître un engouement transgénérationnel annonçant un tsunami.

En l'espace d'à peine 4 ans, ils sont passés de titres à la rythmique simplement mathrock à un grand Gloubiboulga d'influences moins tape-à-l'oeil qui pointent sans prévenir aux détours des titres...

Leur premier EP était beaucoup plus éclaté dans les thématiques abordées que l"EP Pale Blue Skin, plongeant à l'époque un orteil ou deux dans des vases vaguement rock californien et jazz ou prog rock mais leur identité s'est affirmée. Déjà leur Bicycle Holiday avait marqué un début de gommage de l'esquisse première pour annoncer une mue dont il faudrait se méfier.

C'est chose faite pour le trio au nom de dramaturgie grecque** qui, avec ce 4 titres, se refuse à proposer des ambiances titre par titre, s'amuser à tromper son monde, comme à finir des morceaux au moment où on s'attend à ce qu'ils rebondissent. Outre les ajouts de voix dont quelques joyeux gang shouts bien sentis, ils sont capables de livrer un gigantesque maelström de mathrock noisy post-rock survitaminé avec des breaks à tout bout de champs.

Ils osent même des morceaux-fleuve sans peur de créer l'accident, ou de céder à une crise d'hystérie en plein milieu de parcours, le tout bénéficiant à n'en pas douter de l'expérience d'enregistrement et de mix de Romain Della Valle***.

Ils surprennent par leur agilité musicale passe-partout et réveillent au passage certains professionnels habitués à ronronner tranquillement qui rédécouvrent une envie de donner sa chance à des petits jeunes qui n'en veulent. C'est tout bénef'.

Pour ce qui est de leurs ancêtres, étant donné la moyenne d'âge du trio, la date limite à partir de laquelle un groupe pourra sortir le déambulateur risque d'être drastiquement revue à la baisse et ramenée à quoi... 25 ? 30 ans ?...

Déjà repérés et identifiés, ils sont appelés à être découverts par une plus large audience maintenant qu'ils sont lauréats d'un circuit de mise en avant anisé, et une autre entreprise de plantage de clous printaniers. Et c'est tant mieux.

* véridique. Souvenirs d'une discussion avec une pas si vieille bassiste dans un bar de la rue St-Maur.

** Aristophane

*** Stuck in the Sound, Sarah W. Papsun

#violet #mathrock #PogoCarCrashControl #Saintes #Ricard #PrintempsdeBourges

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: