26 jan. ~ Laurie Markovitch ~


l Laurie Markovitch l Quelque chose d'organique l

Un projet éphémère monté pour l'occasion, pour la B.O. d'un premier long métrage, celui du realisateur Bertrand Bonello, musicien à l'occasion, et c'en fut une belle.

Un projet surprenant et épatant, et largement sous-estimé puisqu'en essayant de trouver un titre à faire écouter je n'ai pas réussi (!) sauf à renvoyer vers un lien de visionnage du film. Dommage.

Voici comment malgré internet un album meurt.

Dans mes souvenirs, la première bande originale qui m'ait marqué est celle de Ry Cooder pour Paris-Texas. En 1998, quand sort cette illustration sonore de Quelque Chose d'organique*, Tindersticks a déjà étendu le panel des possibilités pour des artistes contemporains en matière cinématographique**.

Ce qui a éveillé mon intérêt à l'époque, bien que n'étant pas fan spécialement des Innocents, c'est que JiPé Nataf fait partie du trio responsable du corps principal de cette bande son, sous le pseudo de Laurie Markovitch. Le réalisateur, ami de longue date du père de Jodie, met la main à la pâte. Le troisième larron n'est autre qu'un certain Mirwais Ahmadzaï, aussi connu sous le nom de Mirwais Stass, ancien binôme de Daniel Darc au sein de Taxi Girl et accessoirement producteur de Madonna.

Outre la joie à l'époque de profiter d'un inédit de Bonnie Prince Billy, hors contexte filmique, les trois bonshommes dressent un décor tout en nuances, du bleu au gris avec des éclats de lumière au fil des lignes de guitares évanescentes et de séquences de beats minimalistes.

Le principe fondateur d'une B.O., poussé à l'exagération par Air sur Virgin Suicide, met ici en scène une guitare slide belle et entêtante comme le veut l'exercice, avec des accents twingy sur fond de murmures electro comme Mirwais sait en faire.

C'est amusant, avec le recul, je n'avais pas non plus perçu le côté très Trent Reznor, ou Syd Barrett -si vous préférez- sur le titre Amog III.

#bleu #FR

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: