15 oct. ~ Ignatus ~


l Ignatus [ E.pok ]

Hier... Ignatus s’est réveillé avec un coeur tout neuf dans un corps de nouille. Hier, Jérôme Rousseaux s’est retrouvé avec des faits divers plein la tête. Hier, Ignatus nous livrait des chroniques du temps présent sur une feuille de chou émaillée de visions d’un quotidien faussement désuet peuplé de poinçonneurs de Lilas, de fantôme de Cole Porter vs Boris Vian.

Avant hier... il enregistrait ses premiers albums en Angleterre avec son complice Olivier Libaux pour son groupe Les Objets, dont la trivialité du nom renvoyait l'air de rien à l'anonymat et l'entre deux anglo-australien de tous les Smiths et Go-Betweens... avec une qualité de compositions pop d'un classicisme élégant.

Depuis... son comparse s'est tourné vers la Nouvelle Vague, tandis que Jérôme Ignatus a poursuivi sur le chemin cailloutique et chaoteux du poète urbain projeté dans un monde moderne... une époque qui sous ses atours d'innocence échantillonnée donne chaque jour un peu plus corps à tous les scénarios de ce qui fut autrefois une science fiction et que la réalité inexorable semble rattraper peu à peu.

[ Ignatus trouve sa place entre le marteau et l'enclume des jours ]

Chroniqueur du réel, Ignatus appelle alors à contempler les espaces d'humanité et de simplicité qui subsistent dans l'interstice manichéen d'une ère digitale tapissée de 1 et de 0.

Avec ce disque, Ignatus, tel un personnage échappé de la Conjuration des imbéciles*, trouve sa place entre le marteau et l'enclume des jours d'une époque rythmée plus que jamais par le productivisme et les automatismes, appelant l'auditeur à retrouver ou préserver les plaisirs simples et déconnectés.

Une ode à la vie, ode à la poésie, qu'il pousse lui aussi jusqu'à l'ode à la parodie, à l'instar d'un Bashung fantaisiste militaire, un état des lieux, un portrait schizophrénique oscillant entre le désir organique et l'appel synthétique.

Mais cet [ E.pok ] va plus loin.

Avec ces neuf titres, Jérôme Ignatus livre une musique à décrypter, à voir autant qu'à écouter, poussant la réflexion de son oeuvre jusqu'à sa transposition scénographique XXL.

Les textures électro-acoustiques du disque trouvent ainsi une légitimité dans la construction d'une expérience sensorielle imprégnée d'arts visuels et numériques... une manière de joindre le geste à la parole, et à l'image avec le projet epok.

Ignatus trouve donc sa place entre le 0 et le 1, entre le noir et le blanc, et l'infini des nuances qui existent entre l'apparente fatalité cornélienne de devoir choisir entre les deux extrêmes.

* roman de John Kennedy Toole avec pour personnage principal Ignat(i)us J. Reilly

#vert #binaural #artsvisuels #artsnumériques #LaSouterraine #Ignatub #FR

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: