16 août ~ The Swamp ~


l The Swamp l Fresh Meat for Dinner l

Enfants des marécages... lotharingiens, les quatre de The Swamp ont sorti trois albums dont les deux derniers avec l'une des références de la scène rock'n'roll sale... Matt Verta-Ray, puisqu'il a signé notamment des disques pour The Lost Communists, The Craftmen Club, Parlor Snakes, ...

Le maître d'oeuvre de Speedball Baby, The Oubliettes et Heavy Trash, avec John Spencer, fait même les présentations en intro de Fresh Meat Meat for Dinner, en direct de son studio NY HED.

À partir de ce moment-là, c'est un déluge de rockabilly, de gros blues graisseux, déviant et moite comme le Sud des États-Unis, 37 minutes de rock'n'roll garage sale réverbéré et de voix d'outre-tombe. Le tout enregistré, bien entendu, en live et sur bande magnétique.

Les apparitions vocales empoisonnées de leur amie de longue date, Magali Rozenfeld, se fondent dans le décor.

Même si le groupe n'a malheureusement plus de réelle activité depuis 2014 (et oui le temps passe vite), concède le groupe, cet album reste un petit bijou de road-movie de la côte Est, du Nord au Sud, aller et retour... dont on espère quelque part qu'ils remettront le couvert un de ces quatre et les doigts dans la prise.

Si, l'éloignement géographique des uns et des autres l'a rendu quasi impossible, nous explique-t-on (Strasbourg/Metz/Paris (?)), trois des membres du Swamp continuent sous l'étiquette Bad Juice... parce que le rock'n'roll colle en général à la peau. Quelque chose dont ne se débarrasse pas si facilement.

Avec The Fresh Meat for Dinner, ... l'amour comme les trains qui passent ou n'arrivent pas, les cauchemars sanguinolents et chiens errants, toute l'imagerie de trente années de musiques américaines viennent titiller les glandes surrénales, laissant espérer que les Swamp (Boys), prennent quelques pages du manuel de leurs cousins niçois Dum Dum, et laisse la vigne pas si vierge que ça proliférer à son rythme... Ceci est un voeu pieux, une bonne résolution de Nouvelle année qui traîne.

En attendant, leurs disques, à ne pas confondre avec ceux de nombreux homonymes, ne peuvent qu'occuper une bonne place dans la discothèque des fans des Cramps, Link Wray, et autres Rocket From the Crypt... et de tous les curieux prêts à découvrir une musique de genre retro et moderne à la fois.

#vintage #Cosmopoliterecords #Lesdisquesdelafacecachée #NewYork #MattVertaRay #rockabilly #garage

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: