09 fév. ~ Les Tigres du Futur ~


l Les Tigres du futur l Collection Illusions Sonores l

C'est l'histoire d'un mec rencontré dans un bar.

Ce genre de bar où l'on parle musique, où l'on boit des bières en mesurant la longueur de nos (...) discothèques*.

On se chamaille sur l'ordre et les dates de sortie de nos artistes de référence. On pointe du doigt les fautes de goût dans les choix de l'autre, jusqu'au jour où l'un prend l'autre au mot. Face à ma supposée grande implication dans les sphères de la musique, et mon soi-disant label... il avoue sur le ton de la confidence être batteur dans un petit groupe.

Il ajoute sur le ton du défi : tu dois absolument nous signer. On va te rendre riche !

OK. Why not. Mais tu comprends, lui dis-je... Faut que j'écoute d'abord hein ! Et surtout... avant tout, comment donc s'appelle ce groupe incontournable ?

Les Tigres du Futur ! Oui, moi aussi je me suis fait la réflexion.

Quoi qu'il en soit, quelques jours plus tard, ou un mois, ou deux, j'écoute ! Oui, on est comme ça nous dans les labels importants vous savez, très busy charrette à cause du day2day business, etc... etc... ou bien occupés à s'arsouiller d'alcool et à se rouler les uns les autres dans la farine**.

Bref. Il n'en reste pas moins que je me retrouve face à un premier disque épatant. Si, si !

Donc, je me dois lui en faire part, de toute urgence, histoire ne serait-ce que de ne pas rater une p*** d'opportunité... Trois semaines plus tard... je le recroise enfin, ayant certainement rangé son adresse mail ou son téléphone dans un endroit où je devais le retrouver facilement puisque ça m'intéressait.

Donc, juste après le classique... au fait j'ai écouté ! J'adore !... je me lance dans les louanges de rigueur... et substitue dans la foulée le non-moins traditionnel mais je ne saurais pas quoi en faire par un enthousiaste et malicieux... on signe quand ?

Car, là, trêve de plaisanterie, il faut se rendre à l'évidence : c'est vraiment bien !

Ces Tigres-là servent un savant mélange de styles gentiment surannés, remis au goût du jour à Hollywood notamment par un producteur malin de films à la sauce vintage, que je ne citerai pas sous peine d'évicération.

L'ensemble est fluide, jamais redondant et produit juste comme il faut.

DIY sans en avoir l'air, ni la chanson, puisque tout est instrumental !

Collections Illusions Sonores vol.1 vient auréolée d'une légende taillée sur mesure.

Les cinq garçons seraient chargés de laver l'affront fait à leur oncle Jo-Bernard Castagnieri, bafoué par des artistes parvenus, comme les Goblins pour ne pas les citer, et qui à l'image d'un Salieri vs Mozart auraient tout pillé à leur aïeul. Ils travaillent donc à prendre leur revanche et faire rectifier les livres de l'Histoire de la musique. Perfectionnistes et jusqu'au-boutistes dans leurs projets, ils accompagnent leurs titres de clips bariolés et déjantés, collages de séries Z, tel un pied de nez à l'infâme producteur cinématographique, protecteur des viles créatures sus-citées, Dario Argento.

Gageons que la justice ne saurait rester aveugle plus longtemps (quoique), pas plus que la critique ne saurait rester insensible à leur talent (quoique)...

En tout cas, le gang serbo-toulouso-americano-montpelliéro-rémois a le talent qu'il faut pour sortir de la jungle touffue de l'hermétisme et du suivisme patenté. Un tourneur italien a déjà senti l'affaire en or. Ne reste plus qu'au cordonnier à devenir prophète en son royaume***.

Mais revenons au sujet principal... votre serviteur...

... qui chaque jour pleure sur le souvenir du camouflet infligé et de l'indifférence affichée à ma flamme déclarée. Ces hidalgos du garage-prog-surf-récessif ne veulent pas de béquille et rester maîtres de leur destin. Sniff.

Je leur suis par contre reconnaissant, éternellement, d'avoir accepté de me confier un inédit de 30 minutes pour une compilation-maison, titre qui par ailleurs ne figure que sur une K7 en édition limitée.

Entre vinyles de couleur et visuels décalés, K7 et VHS à l'ancienne avec lunettes 3D et t-shirts hors mode, ces Tigres-ci sont moins une espèce en voie de disparition qu'une belle bête DIY et facétieuse.

La classe instrumentale.

* (100 cm de 45trs, 3m50 de 33t, 35m de CD en boitiers et pochettes cartons et 85 jours de musique sur iTunes

** cf Kill Your Friends

*** adage medley librement inspiré de la littérature de titrologique des Tigres du Futur.


Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: