29 nov. ~ Ronan K ~

November 29, 2017

l Ronan K l From Grey l

 

La France est un tout petit pays avec une diversité incroyable. Des mornes plaines aux cimes enneigées en passant par les canyons d'Ardèche et un Grand Ouest aux rives celtiques parfois découpées à la hache, les artistes du cru y trouvent des sources d'inspiration  qui renvoient à celles de leurs influences étrangères.

 

Depuis les rives de l'Atlantique, Ronan K voit au-delà des côtés aussi verdoyante que sauvage parfois, rappelant les terres de prédilection que ses textes et sa musique évoquent...

 

À l'instar d'un Mumford & Sons, ou plus au Nord d'un Of Monsters and Men, dont Ronan K a fait une première partie assez logique à Nantes, son folk aux accents country bluegrass propulse l'auditeur bien au-delà du Cotentin. 

 

À l'écoute, le chanteur guitariste, qui avoue aisément son respect naturel pour les monstres américains du genre que sont Bob Dylan et Johnny Cash, laisse entendre qu'il a également le regard tournée vers les sphères septentrionales allant de l'Ecosse à l'Islande, en passant par les Féroé, jusqu'à la Suède qui de Martyn Bennett à The Tallest on Earth en passant par Teitur et Of Monsters and Men justement, recèlent de nombre d'artistes qui dispensent un folk hybride qui ne pâlit pas devant les Iron & Wine et consorts.  

 

Ronan expliquait TV Nantes que la rencontre avec l'ex-Oscar Mazerath, Steven Rougerie avait ouvert les horizons de sa musique à des instrumentations plus électriques, même si la lignée reste folk à part entière, une rencontre née d'un enregistrement du premier EP de l'un dans le studio du second.

Le premier album From Grey recèle de petites balades sillonnant cette carte du monde qui défie les origines oubliées d'une musique à forte consonance folk celte attribuée au sud-est des Etats-Unis, terre d'immigration s'il en est, tout autant que les rives ouest de l'Europe furent terres d'émigration.

 

Neuf titres qui s'envolent parfois dans le tempo et dans les instrumentation savent aussi faire la part belle à des ballades mélancoliques, entre photos délavées d'une enfance laissée derrière soi et portraits d'êtres à la dérive ou ayant simplement largués les amarres, She Left You, Hat Man, The Fall et toutes ces chansons co-écrites avec Steven touchent et transportent... N'est-ce pas au final ce que l'on attend de la musique, une porte ouverte sur un ailleurs auquel on n'a pas toujours accès mais que l'on n'a pas oublié.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Similar Posts:

31 déc. ~ The Married Monk ~ Ep.2/2

30 déc. ~ The Married Monk ~ Ep. 1/2

29 déc. ~ Serge Teyssot-Gay ~ Ep.3/3

1/17
Please reload

Recent Posts:

© 2016 by Quixotemusic, Patrice Mancino

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Twitter Icon

Patrice Mancino

French-o-rama, 365 disques qui ont marqué mon parcours d'insatiable fan de musique(s), né avec la radio FM et devenu programmateur de radio indépendante obstinément défricheuse. 

RSS Feed
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now