29 sept. ~ Piano Chat ~


l Piano Chat l Lands l

Chi va piano va sano ne peut pas être traduit par Jouer du piano est bon pour la santé.

Et il est de notoriété relativement publique qu'en matière de chats, il n'y a guère d'espace pour la raison, pas plus sur Facebook et Youtube que dans la boîte de Schrödinger ni même face à l'invention d'un Jésuite allemand imaginant un instrument de torture à visée musicothérapeutique, l'orgue à chats.

Osera-t-on se poser la question de savoir ce qui passa par la tête de Marceau Boré quand il décida de se lancer dans l'écriture et l'interprétation solitaire de petites pièces musicales frêles et torturées, empruntant autant à l'art brut sonore qu'au folk le plus noble, assaisonné d'un certain humour, voire d'un humour certain... puisque regroupée sous l'étiquette d'Ours Molaire.

C'est ainsi que son premier mini album faussement fragile entièrement en anglais, qui donnait lieu à des prestations live sur le fil du rasoir, se refermait sur une orageuse pièce montée de noisy lo-fi de 10 minutes.

Il enchaînait sans transition avec un quatre titres ouvrant les portes au fameux quart d'heure Warholien, un quart de gloire en barre avec lequel le Tourangeau montrait que la langue française se prête à des interprétations anglophones telles qu'on les entend le plus souvent dans les répertoires de certains groupes québécois.

La fragilité des débuts s'évaporait lâcher en pleine nature un premier long format... qui franchissait encore une étape dans le mélange de sonorités, d'instruments, et de styles...

À l'écoute de Lands, on pense à John Frusciante, The Rural Alberta Advantage, Daniel Johnston, Folk Implosion, of Montreal, Mark Linkous (paix à son âme), A Frame, Flaming Lips, ... à se dire qu'Arcade Fire n'a qu'à bien se tenir !!

C'était en 2013... et là plus rien... en tout cas en apparence, car il n'a pas chômé.

[ Je voulais simplement arrêter de jouer seul ]

Ce qui pouvait passer pour de sévères dédoublements de personnalité a laissé place à une suractivité patentée au point que l'on aurait pu se demander s'il ne cherchait pas à fuir ses responsabilités en noyant le piano et le chat dans des projets et collaborations pour mieux éviter de refaire du Piano Chat.

Non pas du tout. Je voulais simplement arrêter de jouer seul, confesse Marceau.

C'est plus riche en groupe, et ça me permet d'explorer d'autres terrains et d'apprendre beaucoup plus. Ces choses-là prennent du temps et c'est passionnant. L'année dernière j'ai eu envie de refaire des chansons pour moi et quand on a commencé à les jouer en groupe, dès la première répète c'était évident que c'était mieux, s'enthousiasme celui qui s'amusait comme un diable à l'heure d'un brunch décalé, à l'occasion du festival orléanais Hop Pop Hop... avec le projet Holy Chips.

Le mot-clef est certainement explorer... puisque depuis Lands, il a fricoté avec plus de musiciens qu'il n'a de doigts aux mains...

C'est en groupe que j'ai continué à avancer dans la musique, après deux années bien cool de concerts pour les enfants Animal Fyesta avec les copains de Cocktail Pueblo.

Avec Braziliers d'abord - avec les deux Ropoporose -, nous avons sorti un premier EP en mars (2017), suivi de pas mal de concerts en France, Suisse et Belgique, et au début de l'année prochaine (2018) sortira notre premier album 421, bien énervé, sec et en français. Hâte... On tournera sans doute beaucoup plus, car les Ropoprose seront en pause de leur grande tournée du deuxième album.

Il y a aussi Holy Chips avec mes deux compères Funken et Lionel Laquerrière... poursuit-il.

On a sorti un EP 4 titres en même temps que Braziliers sur le label Thoré Single Club. Il n'y a pas d'actualité immédiate, car ces deux-là sont très pris également, mais on compose régulièrement et c'est toujours la grosse rigolade de jouer avec eux. Bien rap, vibes de R'n'B et gros synthétiseurs pour des chansons de 3 minutes pop.

Enfin, j'ai un duo Cosmique avec lequel j'ai sorti une K7 sur le label Cocktail Pueblo, La galaxie oubliée, un album digital, Les lundis de l'espace, et on réfléchit à la sortie d'une K7 de musique de film réalisée pour un ciné-concert, un album de médiation et de rêves conscients et un disque dur plein d'enregistrements de ces deux dernières années.

[ une chose est sûre c'est que rarement je n'ai été autant excité...

à l'idée de monter un nouveau groupe ]

À ce stade le deuxième-clef devient immanquablement... suractivité, puisque Marceau peut encore énumer... Je viens de monter avec des copains un sacré band aussi : No Future, garage très fort, foutraque, plein de solos avec à la barre Mick Jagger avec 30 ans de moins.

Pour dire comme c'est puissant, Charles Bradley est mort au moment où on entamait sur scène Changes pour la première fois samedi dernier. Bref, beaucoup de choses, et il y en a beaucoup d'autres et pas qu'en musique...

Mais au milieu de tout ça comme il l'avouait, il a commencé à réécrire pour lui. 2018 verra donc le retour de l'orgue de barbarie féliforme, nous révèle-t-il quand interrogé s'il pourra être question de Piano Chat dans l'éphéméride 2017 de French-o-rama.

Bien vu. Il y a de l'actu pour Piano Chat, confie le multi-instrumentiste pas mime pour deux sous.

J'ai composé des nouvelles chansons et actuellement je suis en train de monter un set avec un groupe cette fois, pour faire un nouvel album et des tournées. Même si on pense commencer à se produire sur scène d'ici à la fin de l'année, cette actualité verra le jour courant 2018.

Dans ce groupe avec qui je compose et retravaille mes chansons nous sommes quatre : Nicolas Cueille à la batterie, de Seal of Quality, Pyjamarama, Room 204 ; Boris Rosenfeld à la guitare (Yatch Club; Electric Vocuhila) et François Rosenfeld de Tasty Granny, Casse Auto, ... Je ne détaille pas la liste de leurs groupes respectifs, tant elle est longue et impressionnante, ajoute-t-il.

C'est donc la première fois que j'en parle, car le projet est tout frais, mais une chose est sûre c'est que rarement je n'ai été autant excité à l'idée de monter un nouveau groupe. Cet album sera top, jouera fort et aura du coeur. Ça fait du bien au projet de Piano Chat, confie Marceau.

Quand bien même cela prendrait plus de temps, je suis d'accord, c'est avec ces musiciens que je jouerai cette musique.

Nous voilà prévenus.

#blanc #Tours #Orléans #Kythibong

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: