29 jui. ~ Here's the Real Cure (Tribute) ~


l Here's the Real Cure l V/A l

Faute avouée à moitié pardonnée ? Peut-être. De toutes façons, être fan de The Cure ne saurait être une faute, surtout quand il s'agit de la première période du groupe de Crawley !!

Un brin de nostalgie d'une période de gloire révolue amena donc une troupe de groupes français classés dans des catégories punk, hardcore, noise, industriel et dub à proposer ce tribute Here's the Real Cure, en 1998.

Sortie sur le défunt label Diabolik, la compilation regroupe une bonne partie de la crème du genre de la fin des années 1990... les Bordelais de Sleeppers et Belly Button, les excellents et regrettés stéphanois Six Pack, les Orléanais de Near Death Experience pour une version dantesque de A Forest, les redoutables punk-rockers poitevins Seven Hate pour une version sous amphétamines d'In Between Days, les monstrueux Prime Time Victim Show de Stéphane Hervé (Dead Sexy Inc.), Y Front et LT.No, post-Tétines noires d'Emmanuel Hubaut, pour des versions industrielles respectivement de Fascination Street, Charlotte Sometimes et One Hundred Years, sans parler de la version dub de Junior Cony (Ludwig von 88, Bérurier Noir) de Strange Day (ina Babylon – of course), ... le line up étant complété par les reprises de Foggy Bottom, Mektoub, et Nothing More.

En remerciements figure une impressionnante liste de groupes de l'époque, Unlogistic, Burning Heads, Keneda, Dead Pop Club, Portobello Bones, Garlic Frog Diet, Overcome, … qui auraient sans aucune peine pu contribuer à ce petit coffre aux trésors, dont la publication ne se fit pas sans peine, pour des raisons de crédits d'auteurs...

Double nostalgie donc en tout cas que de reparler d'un disque dont la plupart des groupes n'existent plus et qui reste rare à trouver, laissant le témoignage d'un activisme et d'une effervescence de l'époque...

#postpunk #newwave #industriel #dub #Orléans #Poitiers #Bordeaux #SaintEtienne #Diabolik #blanc

Posts similaires

Voir tout
Recent Posts:
Similar Posts: